Histoire de l'église St Romain




Vie et gestion de la paroisse, XVIe - XVIIIe siècles

La fabrique et la boîte des Trépassés (1)

La fabrique, ou boîte de l'église (2) était un conseil formé de paroissiens chargés de gérer les biens et les revenus obtenus grâce aux legs ou aux fondations pieuses des fidèles, mais aussi grâce aux quêtes, aux ventes de cierges, aux paiements des autorisations d'inhumation dans l'église...
Les procureurs de la fabrique, que l'on appelait les fabriciers (ou fabriciens) ou les marguilliers, pouvaient agir en temps que procureur des habitants de la paroisse.
C'est cet organisme qui était chargé d'entretenir la nef de l'église.
Jusqu'au début du XVIIe siècle, la boîte des Trépassés, qui avait une organisation comparable à la fabrique mais qui était surtout spécialisée dans la gestion des fondations de messes faites lors d'anniversaire de décès, avaient des biens propres gérés à part. Mais ces biens étaient gérés la plupart du temps avec les biens de la fabrique.

Les biens de la boîte et fabrique d'Athée

La fabrique et la boîte des Trépassés possédaient des rentes et des terres. Il existe plusieurs déclarations de ces terres, l'une d'elles date du 21 octobre 1609.

Extrait :
"-Premièrement ung arpent de terre en troys pièces près le villaide de l'Esnaudière, la plus grande pièce contenant deux arpents ou environ, joignant d'ung long à la terre de Pierre Viau l'esné, et d'ung bout au chemin par lequel on va de la Martinière à l'Esnaudière.
- La deuxiesme pièce contenant ung quartier et demi ou environ, joignant d'ung long à la terre de Ysrael Chotard, d'ung bout à la terre dudict Pierre Vau, et autres.
- La troisiesme contenant uns quartier ou environ, joignant d'uns long à la terre de la veuve Jean Aulnet, duns bout au chemin tendant de la Marinière à l'Esnaudière.
- Item, uns quartier de terre labourable ou environ entant au derrière du villaige de la Marinière, vers l'Esnaudière, joignant d'uns long à la terre de la veuve Jean Aulnet, et d'uns bout au chemin par lequel on va de l'Esnaudière à la Martinière, pour raison desquelles terre cy-dessus déclarées est deue par chacun an de cens et rente à monsieur le duc de Montbazon, à raison de demy boisseau de bled froment par quartier et oultre portion de deux sols par quartier, tant pour les chaponne, poulies, cire, et argent que doigt par chacun an tourte la dicte fresque de l'Esnaudière.
- Item demi arpent de terre labourable entant en la pièce du Boy Gouffre...
- Item uns quartier de terre ou environ en la pièce de Pilleroy...
- Item uns autre quartier de terre...
- Item demi arpent de terre labourable en la pièce de Taille-Pelée...
- Item, demi quartier de terre situé à l'Estang de Bono...
- Item, uns quartier de terre labourable en la pièce de Massière...
- Item, demi arpent de terre en la fresque de Aubuys, près le brande au lieu appelé le Pin de la Guernière...

1) Sauf précision, tous les exemples de ce chapitre sont tirés des Archives Départementales d'Indre-et-Loire : G 686, fond de la paroisse d'Athée.
2) En référence à l'urne servant à recueillir les offrandes.

Accueil Sommaire Page précédente Page suivante