Histoire de l'église St Romain




Les premiers temps de l'église Saint-Romain d'Athée-sur-Cher

La chapelle Nord

Cette chapelle a sans doute été construite peu de temps après ou en même temps que la reconstruction du choeur de l'église. Couverte d'un seul pignon, elle est cependant divisée en deux travées voûtées d'une voûte d'ogives. Seule la travée Est est éclairée d'une baie en tiers-point à remplage gothique flamboyant. Cette chapelle s'ouvre sur l'avant-choeur par deux grands arcs en tiers-point reposant sur des piliers octogonaux.

Construction du collatéral Nord et réfection de la nef

Le collatéral Nord-Est un agrandissement de la nef. il se compose de trois travées, formant trois pignons à l'extèrieur, séparés par un contrefort. Ces trois travées communiquent avec la nef par trois arcs en tiers-point, et entre eux et avec la chapelle Nord par un même arc. Chacune des travées est éclairée par une baie en tiers-point à remplage flamboyant refait en 1869, au moment de la pose des vitraux. Ces trois travées sont couvertes d'une voûte en lambris en plein-cintre aujourd'hui plâtrée.
Le linteau de la petite porte Ouest est décoré d'un écusson reconnaissable malgré son martèlement. On voit distinctement un lion. Il s'agit des armes de la famille Bohier, qui fut seigneur de la Chesnaye de 1506 à 1561 : "d'or au lion d'azur lampassé de même au chef de gueul".
Le mur pignon Ouest de la nef a été réhaussé lors de la reconstruction complète de la charpente. Ces travaux ont dû se faire en même temps que la construction du collatéral Nord.
Pour renforcer cette reconstruction, le mur Sud a été muni de trois contreforts, dont l'un fut placé dans l'angle Sud-Ouest de la nef. Le mur Sud a été percé à cette occasion d'une grande baie en tiers-point du même style que celles du collatéral Nord. Le remplage de cette baie semble avoir disparu. Une autre petite baie en plein-cintre a été ouverte entre les deux contreforts Ouest de ce mur.

Accueil Sommaire Page précédente Page suivante