Histoire de l'église St Romain




Vie et gestion de la paroisse, XVIe - XVIIIe siècles

L'ordonnance de l'archevêque de Tours de 1758

Un autre procès verbal de visite nous a été transmis par les registres paroissiaux :
"Henry Marie Bernardin de Rosset de Fleury, paria grâce de Dieu, et l'authorité de St-Siège apostolique, archevêque de Tours, conseiller du roy en tous ses conseils, vù le présent procès verbal de visite de l'église d'Athée, nous avons ordonné et ordonnons comme s'ensuit :
- 1/ que monsieur le curé exhortera fortement les père et mère, les maistres et maitresse d'envoyer leurs enfants et domestiques aux prônes, instructions et catéchismes qui se fairont régulièrement tous les dimanches et festes de l'année depuis la Toussaint jusqu'à la St-Jean et de s'y rendre eux mesmes autant qu'ils le pouront afin de s'instruire de plus en plus de la religion principalement ceux qui se présenteront pour estre marié et pour tenir ces enfants sur les fonds de baptême.
- 2/ que la petite custode sera dorée en dedans et que la petite croix qui est au-dessus sera redressée que monsieur le curé avisera, aux moyens qu'il y auroit à prendre pour procurer un pied au soleil qui n'en a point, afin de n'estre pas obligé de se servir de celuy d'un calice; ainsy qu'on l'a esté jusqu'à présent, que le croissant dudit soleil sera doré en dedans, qu'il sera mis une clavette à la boëte du St-Crème, et une petite croix au-dessus de la dite boëte ainsi qu'à celle des infirmes.
- 3/ que les deux chapelles de St-Roch et de St-Laurent qui sont dans l'intérieur de l'église seront tenues avec plus de décence sous peine de demeurer interdites, et qu'on réparera la marche de la chapelle de la Ste-Vierge, que les statuts de la confrairie de St-Roch, nous seront envoyés avec un estat de tout ce qui concerne la dite confrairie, nous reservant le soin de statuer à ce sujet ce qu'il conviendra, qu'il sera mis un appuy dans le confessional de monsieur le curé, qu'il sera fourni une nouvelle chaire, pour estre placée et adossée au pilier de St-Roch, l'ancienne étant hors d'état de servir.
- 4/ que l'on fera raccommoder le calice qui est faussé, qu'on fournira trois aubes neuves avec trois cordons et qu'on réparera les ornements et les linges de chant de la dite église, qu'on fera relier le rituel et qu'on fera réparer les livres de chant, qu'on fournira une cuillère pour mettre l'encens dans l'encensoir et qu'on fera une table des obits et fondation dont l'une sera placée à la sacristie et l'autre déposée au presbitère, qu'on fournira un carton pour préparation de la messe lequel sera placé à la sacristie.
- 5/ que le vitrage de la sacristie sera réparé ainsi que celuy de l'église, qu'on bouchera les trous qui sont au pinacle de dite église, qu'on réparera la couverture et la charpente de la dite église et qu'on y fera visiter les lézardes qui y sont afin d'obvier à la ruine dont elle pouroit estre menacée.
- 6/ qu'on posera une croix au milieu du cimetière et qu'on fera mettre des barières pour en empescher l'entrée aux bestiaux qu'on fera réparer la maison presbitérale partout où besoin sera.
- 1/ que monsieur le curé fera rendre incesamment par devant luy les comtes des revenus de la fabrice de l'église tant par messieurs les fabriciers qui sont desjà sortis de cette charge que par ceux qui y sont entrés.
- 8/ que le sieur curé exhortera les paroissiens de fréquenter les Sacrements les jours du patron et des quatre fastes annuelles, nous luy permettons en conséquence d'exposer ces jours le Très Saint Sacrement pendant les offices, seulement et nous accordons quarante jours d'indulgence à ceux qui s'estant confessés communieront ces jours là, et prieront dans l'intention de l'église,
Et sera notre présente ordonnance lue et publiée aux prônes des messes paroissiales par trois dimanches consécutifs et transcrits sur les registres des baptêmes, mariages et sépultures, enjoignons à notre promoteur de veiller à son éxécution et au sieur curé de nous en certifier dans 6 mois, à compter du jour de la publication. Donné à Bléré en cours de visites le 25ème jour d'octobre 1758 - signé Henry, archevêque de Tours ; collationé et conforme à l'original en foy de quoy j'ay délivré le présent certificat à Tours, le 16 janvier 1759 - Daviau, promoteur secrétaire.
J'ay lu le présent mandement dy-dessus aux prônes de nos messes paroissiales par trois dimanches consécutifs conformément à l'ordonnance en foy de quoy, à Athée, ce 14 may 1759 - J'ay signé Lenoir, curé".

On peut signaler que les registres paroissiaux gardent également le souvenir de deux évènements religieux :
Le 14 mai 1760, la bénédiction de la croix de la Gagnerie.
Le 3 juin 1774, la bénédiction de la croix Merlou.

Accueil Sommaire Page précédente Page suivante